AGENDA

15 févr. 2024

Game Night
Je, 15.2.2024, 18:00
avec Felix Stöckle et Mahmoud Khattab (Cairo, EG)

18:00

THE GLEANERS, 9.6. – 26.8.2023

Sitara Abuzar Ghaznawi, Bastien Aubry, David Hammons, Sophie Jung, Hannah Külling, Sveta Mordovskaya, Selma Selman, Ser Serpas, Jiajia Zhang

Vernissage
Ve, 9.6.2023, 18:00
20:00 Dj Carlos Capslock

Finissage
Dim, 27.8.2023
15:30 Screening
"The Gleaners and I", Agnès Varda, 2000
17:00-19:00 Performances
Spoken Pizza, Andrea Marioni
Live Julie Semoroz

Horaires d'ouverture
Sa, 12:00-18:00
Dim, 15:00-18:00


La récup’ est rentrée dans le marché de l’art et quand je dis marché je ne dis pas bon marché (NB: recuperation has entered the art market and when I say market I don't mean cheap market) – Agnès Varda, “The Gleaners and I” (2000)

Le mot "Abfall" en allemand signifie "déchet", littéralement les choses qui sont tombées. La sémiotique des déchets semble inévitablement ancrée dans une dynamique de verticalité, à amener les choses vers le bas. Tout ce qui touche le sol devient-il donc automatiquement rebus? Il n'est pas surprenant que les politiques de classe et de culture soient également façonnées sur le spectre du high et low.

Intéressée par le geste dans sa verticalité opposée (de bas en haut), la réalisatrice de nouvelle vague Agnès Varda a développé un goût particulier pour le "glanage", le ramassage des restes. Dans son film documentaire "Les glaneurs et la glaneuse", elle parcourt les régions rurales et urbaines de France et capture la réalité des glaneur.euses, des trouveur.euses, des collectionneur.euses, des ramasseur.euses. Des champs aux rebus des marchés en passant par les ateliers d'artistes, Varda examine avec poésie la pratique du glanage sur le plan social, culturel et politique, et ouvre le champs des interprétations.

À l'origine, le mot "glanage" provient de l'agriculture, lorsque les glaneuses - principalement des femmes - ramassaient les restes des champs après la moisson. Aujourd'hui, la pratique du glanage fait intrinsèquement écho à un système alternatif de distribution et d'approvisionnement; une économie secondaire basée sur les produits jetés et non voulus, qui révèle les disparités sociales mais répond également à une forme de circularité et d'amplification du potentiel de ressources, de durabilité et de réutilisation.

Ainsi, le glanage peut-il être un vecteur de transformation et de subversion? En pêchant des images, des concepts et des objets, les artistes se trouvent au coeur de cette pratique ascendante, élevant l'objet ordinaire au rang d'art et remettant en question les notions d'appropriation dans les contextes institutionnels. L'exposition THE GLEANERS examine l'art du glanage et la manière dont le geste redéfinit les systèmes de production, de symboles et de valeurs. L’exposition s'intéresse aux assemblages non orthodoxes et fortuits, aux objets trouvés qui racontent des histoires, et à l'économie du glanage qui nous permet d'aborder certaines des questions les plus urgentes d'aujourd'hui.